Retour au blog

Making-of de la page 144

La première étape est bien entendu l'écriture du scénario, rédigé dans son intégralité avant de commencer le tout premier dessin. À cette étape du travail, la pagination n'est pas encore prévue et il n'y a pas de découpage « case à case » de la scène.
Les actions décrites et les dialogues de l'extrait ci-dessous deviendront plus tard, au moment du storyboard, la page 144 du livre.

#

Une fois le scénario terminé, le storyboard du livre a été réalisé au fur et à mesure sur un petit carnet comme celui-ci.
Sur cette image, on peut voir le découpage de l'extrait du scénario.

#

Comme vous le voyez sur ce croquis de la page 144, les dessins sont extrêmement simples : des « bonhommes-patates » avec des bulles.
L'objectif est de se concentrer uniquement sur la narration en évitant à tout prix de rentrer dans le détail du dessin, pour garder le plus de fraîcheur et d'énergie possible au moment de réaliser la planche définitive.

#

Dès que le storyboard de la séquence est terminé, les planches sont dessinées avant de passer au storyboard de la séquence suivante.
Voici ce que devient le croquis précédent une fois crayonné et encré.

#

La page est ensuite scannée ; commence alors la mise en couleur sur Photoshop.
Les premières étapes du travail sont de redisposer les cases, puis d'ajouter des marges blanches et de transformer tous les traits noirs ou blancs en traits de couleurs.
Ces traits de couleurs souvent très clairs, placés sur un fond au contraire très foncé, permettent d'obtenir un rendu graphique qui s'apparente un peu à celui des tapisseries médiévales ; un résultat beaucoup plus difficile à obtenir en réalisant les couleurs directement sur les planches originales.

#

Voici ensuite un aperçu de la mise en couleur progressive de la page, jusqu'à la version finale où ont été ajoutés les bulles et les textes.

#
#
#
#
#
Retour au blog